Chaque jour je n'oublie pas Anne-Sophie et ses compagnes d'infortune

145 en 2010 ; 122 en 2011 ; 148 en 2012 ; 121 en 2013 ; 118 en 2014 ; 122 en 2015, combien en 2016 ?

(clic sur le lien pour comprendre ... un peu)

jeudi 5 octobre 2017

Saison des semailles, le soir, de Victor Hugo

Moi-même à la barre du défi n°192 des CROQUEURS DE MOTS, vous invitant une fois de plus à explorer le temps qui passe vous laisse libre-choix pour les jeudis / poésies ou sur les mots clés vitesse et/ou lenteur.
Alors pour commencer et faire suite à la chanson à grand vent du jeudi précédent, et après les labours, j'ai envie de rééditer ce poème de Victor Hugo dont je ne me lasse pas. Les jardiniers et les paysans ont ou devraient avoir ceci en commun de savoir cultiver la lenteur l'attente patiente nécessaires aux saisons.
En 2010 je notais que c'était le cinquième poème que j'avais noté sur mon anthologie d'adolescente et que je le connaissais encore presque entièrement par coeur. Je ne peux plus en dire tout à fait autant.



Saison des semailles. Le soir.

C'est le moment crépusculaire.
J'admire, assis sous un portail,
Ce reste de jour dont s'éclaire
La dernière heure du travail.

Dans les terres de nuit baignées,
Je contemple, ému, les haillons
D'un vieillard qui jette à poignées
La moisson future aux sillons.

Sa haute silhouette noire
Domine les profonds labours.
On sent à quel point il doit croire
A la fuite utile des jours.


Il marche dans la plaine immense,
Va , vient, lance la graine au loin,
Rouvre sa main et recommence,
Et je médite, obscur témoin,

Pendant que, déployant ses voiles,
L'ombre où se mêle une rumeur
semble élargir jusqu'aux étoiles
Le geste auguste du semeur.

Victor Hugo, 1802 - 1885,
Recueil les chansons des rues et des bois, 1866.



Victor Hugo, 1802 - 1885, poète, prosateur, dramaturge et dessinateur français, l'un des écrivains les plus importants de langue française

14 commentaires:

  1. Ah les geste auguste du semeur... de celui qui nourrit son monde à la ronde, merci à lui, merci à Victor, merci à toi, bon jeudi Croqueurs, bises

    RépondreSupprimer
  2. Tu as choisi un joli poème Jeanne pour ce 1er jeudi des croqueurs de mots. Merci
    Bises et bon jeudi

    RépondreSupprimer
  3. Joli partage. Comme j'aime Victor Hugo. Bon jeudi. Bisous

    RépondreSupprimer
  4. Bonjour Jeanne et merci d'avoir posté ce poème sublime, comme tout ce qu’écrivait le grand Victor, entre sagesse et forte intelligence ! Envoyée par Annick je n'ai pas de regret !
    Amicalement.
    Annie

    RépondreSupprimer
  5. Splendide cette image en vers du geste du semeur...

    RépondreSupprimer
  6. C'est un magnifique choix, Jeanne ! J'♥ beaucoup, beaucoup !!! En t'écrivant ces mots, je souris encore à ton commentaire sous mon billet de ce jeudi ... elle est bien bonne celle là, hein ... bonne poursuite de ce jour ... bises♥

    RépondreSupprimer
  7. Un tres beau poème en effet de Victor Hugo , le geste auguste du semeur joliment illustré sur cette page .
    Bonne fin de journée
    Bises

    RépondreSupprimer
  8. Merci de mettre de temps en temps des classiques, de bons vieux classiques. Je viens de terminer l'écriture de mon livre qui parle de la vie d'Auguste né en 1788. Je parle dans mon livre des paysans et de cette époque, j'ai écrit un petit passage où le semeur fait son travail comme décrit dans le poème de Victor Hugo. Bon après midi et merci pour ce beau poème. Bises.

    RépondreSupprimer
  9. je viens de lire récemment plusieurs de ses poèmes ; je me prendrai le temps d'en publier sur mon blog.
    Bonne soirée et bises

    RépondreSupprimer
  10. Quel beau choix, Jeanne, la lenteur et la patience confiante du paysan sous les mots du grand Totor ! Et quel beau cahier ! Merci beaucoup, gros bisous.

    RépondreSupprimer
  11. Ton cahier de poésies est superbement illustré, j'admire toujours autant quand tu nous en montres des pages.
    Et le poème est de ceux dont je me souviens, mais pas toujours fidèlement, hélas !
    Merci pour cette belle page.
    Bises et douce journée.

    RépondreSupprimer
  12. Emotion ... j'ai appris ce poème à l'école et en le lisant les paroles et les souvenirs reviennent. Merci pour ce moment de pur bonheur.
    Passe un bon week end.Bise

    RépondreSupprimer
  13. J'ai relu avec plaisir ce beau poème oublié, merci Jeanne

    RépondreSupprimer
  14. C'est un très bon choix, j'aime beaucoup la poésie de Victor Hugo.
    Merci pour ce joli partage.
    Bisouss
    Domi.

    RépondreSupprimer