Chaque jour je n'oublie pas Anne-Sophie et ses compagnes d'infortune

145 en 2010 ; 122 en 2011 ; 148 en 2012 ; 121 en 2013 ; 118 en 2014 ; 122 en 2015, 123 en 2016, combien en 2017 ?

(clic sur le lien pour comprendre ... un peu)

jeudi 25 janvier 2018

La vie le soir, à la manière de Prévert et en respectueux hommage

Les Cabardouche sont de service cette quinzaine pour proposer le défi n°199 des CROQUEURS DE MOTS.
 Jeudi poésie 1) Pour le jeudi 25, ils proposent sur le poème de Jacques Prévert La vie le matin
Vous réécrivez le poème en conservant « quand la vie » et « chaque jour » mais en changeant les autres éléments.
Je n'ai pas l'habitude de tremper ma plume pour les jeudis aussi j'ai repris le dit poème en remplaçant les mots clés par d'autres sortis de mon chapeau. J'espère ne pas être trop éloignée de la consigne et j'implore le fantôme de Prévert de ne pas me tenir rigueur de cette irrévérence respectueuse.

Bonus, j'aime particulièrement

la vie le soir

Quand la vie est une barbe,
Chaque jour est une lame.
Quand la vie est une boite,
Chaque jour est un hlm.
Quand la vie est une orée,
Chaque jour est une frontière.
Quand la vie est une limite,
Chaque jour est un péage.
Quand la vie est une caisse,
Chaque jour est une centime.
Quand la vie est la vie
Chaque jour est un collier d'heures
Chaque heure est une brassée de secondes
Un refrain, une répétition.
Jeanne Fadosi à la manière de Jacques Prévert




10 commentaires:

  1. Mais oui Jeanne, tout à fait dans la consigne, chacune aura ses mots ce jeudi... ,-) Bonne nuit, bises

    RépondreSupprimer
  2. Bravo Jeanne ! J'♥ ! Avec une préférene pour :
    Quand la vie est la vie
    Chaque jour est un collier d'heures
    Chaque heure est une brassée de secondes
    Un refrain, une répétition
    Bonne journée ! Bises♥

    RépondreSupprimer
  3. Joli. J'aime particulièrement la fin car la vie est tout simplement la vie.

    RépondreSupprimer
  4. Un poème bien revisité Jeanne, bravo !
    Bises et bon jeudi

    RépondreSupprimer
  5. Une répétition dans tous les sens du terme, mais dans une grande diversité !!!

    RépondreSupprimer
  6. J'aime beaucoup Jeanne bravo, la vie dans tous ses aspects diversité et uniformité .
    Bonne journée
    Bises

    RépondreSupprimer
  7. Un de mes poètes préférés ... Mon prof de français, en terminale, déclara un jour que Prévert ne valait rien, était nul. Sa déclaration aurait pu être très intéressante, s'il en avait donné des raisons, des arguments. Mais rien. Et, de plus pour lui, un élève qui ne pensait pas comme lui devait être mis dans le même sac !
    Les vieilles rancoeurs ressurgissent ...

    RépondreSupprimer
  8. La vie qui se décline pour tous différemment, mais que chacun puisse garder un peu d'espoir.
    Merci pour ce poème, Jeanne.
    Bises et douce journée.

    RépondreSupprimer
  9. C'est parfait, suis sûre que Prévert adorerait la suite donnée à son poème.
    Moi je dis bravo.
    Bisous.
    Domi.

    RépondreSupprimer